Rpg sur gundam seed destiny
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Revanche de l'Akatsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 0:32

La Revanche de l'Akatsuki


Auteur:Spike/Blue Akatsuki/Cagalli Zala/Kerberos

Paring:Asran Zala et Cagalli Yula Athha

Genre:Romance

Résumé:Il s'agit de l'épisode 40 de GSD à ma façon^^

Avertissement:Tous ce passe comme dans la série jusqu'à l'épisode 40

Bonne lecture^^

Partie 1:La Revanche de l'Akatsuki


Phase 1


« Amagi, votre équipe de Murusame peut être lancée, n’est-ce pas ??? »
« Oui… »
« Alors allons-y. Capitaine, veuillez me laisser emprunter le Sky Grasper. »
« Quoi ?? »
« Cagalli-sama ! »
« Au moins nous pourrons sortir. »
« C’est absurde sortir avec le Sky Grasper ? »
« ORB va encore être incendié ! On ne peut pas attendre plus longtemps !!! »
Elle recommença à courir mais se heurta à Kisaka.
« Cagalli…. »
« Allons-y Amagi je vous emprunte votre unité ! »
« Attends Cagalli »
Il l’attrapa par les épaules.
« J’ai déjà dit que je n’attendrais pas plus longtemps ! Laisse moi !! »
« Viens juste avec nous !!! »
« Non !!J’ai déjà le corps qui brûle avec mon pays en le regardant sans rien faire !!!! »
« Et je t’ai dit de venir avec nous car nous ne pouvons l’avoir »
Elle se dégagea.
« Silence !!!Lâche-moi !!! »
Erica intervint.
« D’accord, d’accord, d’accord. Tu peux y aller mais nous voudrions juste que tu écoutes d’abord les mots d’Uzumi-sama »
Elle se retourna vers elle.
« De père… ? »
« Oui sa volonté. »
Ils rendirent dans un hangar souterrain qui heureusement n’avait pas été détruit et se retrouvèrent devant une grande porte.
« Vois-tu les mots qui sont gravés ici ?Lit les s’il te plaît. »
Elle s‘approcha et lu à haute voix. Frottant d’abord la poussière.
« J’espère sincèrement que cette porte n’aura pas à être ouverte. »
La porte s’ouvrit et à nouveau Erica prit la parole.
« Cela signifie que le jour ou cette porte est ouverte correspond au jour où ORB sera à nouveau engouffré dans les flammes. Et c’est la volonté d’Uzumi-sama qui avait été scellée. »
Ils entrèrent et au moment ou elle alluma le courant, Cagalli se retrouva devant une énorme armure dorée.
Elle fut d’abord éblouie mais elle ne put en croire c’est yeux.
« Une armure mobile dorée ??? »
Les haut-parleurs se mirent en route et on entendit la voix d’Uzumi.
« Cagalli. »
« Père… »
« Si le jour où tu souhaites avoir de la force arrive. Je t’enverrai ceci en réponse à ton urgence. Il y a beaucoup de chose que je n’ai pas put t’enseigner. Mais tant que tu apprends, tu seras capable d’obtenir des choses venant des personnes qui t’aiment et te soutiennent. Sur ce je t’envoie ceci et uniquement ceci. Bien qu’il soit stupide de ne souhaiter uniquement plus de pouvoir, il est également idiot d’hésiter devant la puissance d’une chose insouciante. Si tu as besoins d’une épée pour protéger les autres, prends celle là maintenant. Si tu es déterminée, alors tu dois le faire par toi-même. »
« Père… »
« Mais le véritable vœu de ton père et que tu n’ais jamais à entendre ces mots. »
Elle fondue en larme et tomba sur le sol.
« Bien que ce souhait ne soit pas réalisé, car tu as ouvert cette porte, soit heureuse Cagalli. »
« Père….père… »
Kisaka s’agenouilla à ses côtés.
« Cagalli…. »
Elle se calma et tourna la tête vers lui.
« Désire-tu piloter l’Akatsuki ? »
« Akatsuki ??? Oui !!! »
Elle enfila sa combinaison et monta dans le MS. Elle alluma les systèmes.
Les câbles se détachèrent et Erica prépara le décollage.
« ORB01 Akatsuki systèmes activé. Lancement autorisé. »
« Cagalli Yula Athha, Akatsuki, Lancement ! »
Elle mit les propulseurs à fond et décolla en direction du champ de bataille.
Pendant ce temps, au poste de commande.
« La deuxième ligne de défense s’effondre. Ils seront annihilés si nous ne les regroupons pas ! »
« Eh bien, faites-le ! Je me fiche de savoir comment, mais faites-le rapidement ! »
« Mais avec un ordre comme celui là… »
« Oui »
« Colonel Soga, un nouveau bataillon allié est apparu au-dessus de nos rivages. »
« Quoi ?? »
« Le code d’identification correspond à celui des unités qu étaient sur Takemikatzuchi. »
« Qu’avez-vous dit ?? »
« Quoi ?? »
« De plus, il y a une armure mobile inconnue. Elle se dirige vers nous avec les Murusames »
« Qu’… qu’est-ce que c’est ? »
« Une dorée.. »
« Je suis la fille d’Uzumi Nara Athha, Cagalli Yula Athha. QG de défense nationale me recevez-vous ? »
« Quoi ? »
« Ceci est soudain, vous pouvez êtres surpris, mais j’aimerais parler à votre officier commandant, s’il vous plaît.. »
Cagalli, Cag..Cagalli, tu es venue pour moi, my honey ! Merci ma déesse !C’est moi, je suis l’officier commandant. »
« Yunna tu me reconnais étant la vraie Cagalli Yula Athha, la rprésante de l’Union d’ORB ? »
« Bien sûr. Je peux le dire c’est la vrai »
« Alors je donne cet ordre avec mon autorité. Officiers et soldats, arrêtez immédiatement Yuna Roma pour crime de trahison ! »
« Conformément à votre ordre, je le retiendrais ici. »
Et vlan il lui envoya un coup de poing.
« Ouvrez-moi une ligne de communication. A toutes les forces d’ORB, je vous place sous mon commandement. »
« Compris. »
« Tous les escadrons d’astray restant doivent se réunir à Takénikatsutchi. Placer les murusame en support aérien. Nous allons défendre notre nation ! Tout le monde veuillez me prêter cotre force !!! »
Cagalli partit alors se battre suivit par un escadron. Mais bientôt, le Minerva arriva sur le champs de bataille. Shinn ayant bien décidé de détruire ORB lui-même, sortit à bord du Destiny et abattit plusieurs unités.
« Cagalli-sama faite attention un nouveau de MS de ZAFT… »
Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase car il fut à son tour abattu.
« Une nouvelle unité ?? Le Destiny !!! »
Enfin, elle avait les moyens de se mesurer à lui. Elle mit ses moteurs à fonds et lui fonça dessus.
« Toi tu vas crever !!!! »
« QU’est-ce que c’est que ça ?? Qui pilote cette unité ?? »
Cagalli ne comptait pas attendre sa réaction, dégaina son double lacerta et essaya d’atteindre son cockpit.
« Kira, Asran, l’Archangel tu as tous voulu les détruire alors qu’il n’avait rien fait !!! »
Shinn lui tira un coups de blaster qui fut renvoyé. Il n’en crut pas ses yeux et retira un peu partout sur l’armure dorée.
« Grr ne crois pas m’avoir comme ça.. »
Ayant trouvé la faille, il prit son sword se mettant en position d’attaque.
« Cette fois cela fonctionnera. Toi tu ne mérites vraiment pas de vivre. »
Il ne mit pas longtemps à lui trancher le bras droit détruisant en même temps son bouclier.
Les tentatives de Cagalli se réduisaient de plus en plus. De plus la fatigue commençait à la miner. Mais elle ne se laisserait pas faire.
Les souvenirs des combats passés, la destruction du Takemikazuchi, la mort du colonel Todaka,…Cette fois s’en était trop, elle ne pouvait pas laisser passer ça.
L’envie de destruction grandit en elle. Son esprit se brouilla laissant place à la rage.
Enfin, elle laissa éclater sa colère et passa en SEED mode.
L’Akatsuki ouvrit le feu de tous ses canons et toucha cette fois le Destiny. Elle profita de la fumée provoquée par l’explosion pour se faufiler derrière lui. Elle dessina un cercle avec le lacerta tranchant la tête et les jambes du MS de
Shinn en un seul coup.
Du côtés de Shinn, la colère arriva à son comble. Il éclata lui aussi en SEED mode.
« Je vais te massacrer. »
Il lui tira dessus à bout portant ce qui fit une petite faille dans le cockpit. Puis il ouvrit une plus grande faille ce qui ne lui offrait plus aucune protection.
Il prit son élan et l’encastra dans une falaise.
« Merde c’est pas vrai !!! »
Elle ne savait plus quoi faire. Shinn s’éloigna un peu et lui envoya ses deux boomerang. Le premier endommage encore plus le cockpit et fit voler des morceaux de métal qui s’incrustere un peu partout dans son corps.
Le deuxième était sur le point de la transpercer. Mais un tir le détruisit juste à temps.
Le chevalier rouge arriva à la rescousse de sa princesse.
Il démoli le Destiny et l’envoya dans la mer.
« Cagalli ça va réponds moi !!! »
Elle n’était vraiment plus en état. Il prit l’Akatsuki et le ramena au hangar. A peine posé il alla ouvrir le cockpit et la sortit de là. Il la déposa sur le sol.
Son casque était en miette et toute la vitre avait explosé. Un léger filet de sang coulait le long de ses lèvres.
« Vite un médecin !! »
Cagalli était plus au moins consciente.
« As…ran… »
« Chut ne parle pas tu ne dois pas gaspiller tes forces. »
Les médecins arrivèrent et l’emmenèrent à l’hôpital. Là bas après de longues heures d’opérations, elle fut ramenée dans une chambre.
Asran entra dans la chambre et s’assit sur une chaise à ses côtés. Il lui prit la main et la serra entre le sienne. Il posa un baiser sur le dos de sa main et resta à ses côtés.
Le lendemain au premières lueurs du jour, Cagalli ouvrit péniblement les yeux. Asran dormait, la tête posé sur le lit.
Elle l’observa dormir comme un bébé et caressa sa tête d’une main hésitante.
A son contact, il ne mit pas longtemps à se réveiller.
« Cagalli mon ange tu es réveillée. Ca va tu n’as pas trop mal… »
« Je mentirais si je disais que ça ne fait pas mal, par contre j’ai eu un agréable réveil. »
« Ben pourquoi ??? »
« Parce que tu étais là imbécile. Déjà quant je t’ai vu sur le champ de bataille j’ai eu du mal à le croire. »
« N’oublie pas que je t’avais promis de toujours te protéger. »
Il lui lança un de ses sourires de canon auquelle Cagalli ne pouvait résister.
Elle fut complètement sous son charme.
« Euh Cagalli ça va ??? »
Elle descendit de son petit nuage.
« Hum oui quoi ?? »
« Rien je me demandais pourquoi tu étais silencieuse tout d’un coup. »
« Tu veux bien céder à un de mes caprices ?? »
« Ben dit toujours… »
« Embrasse moi. »
« Ca c’est dans mes cordes. »
Il se leva et prit appuie sur ses mains. Il plongea ses lèvres sur les siennes dans un baiser passionée.
« Cela veut-il dire que je suis pardonné ?? »
« Hum ça reste à voir… »
Elle essaya de s’asseoir sur le lit mais à son premier geste Asran la recoucha.
« Il ne faut pas que tu bouges c’est encore trop tôt. »
« Mais… »
« Ou sinon je vais devoir m’arranger pour que tu ne bouges pas. »
« Ah bon et tu vas faire quoi m’attacher ?? »
« J’ai beaucoup mieux. »
Il plaça un bras sous ses chambres et l’autre autour de sa taille et la porta le temps qu’il s’installe.
« Euh tu fais quoi là ?? »
« Ca ne se voit pas ?? »
Une fois assit sur le lit, il la déposa sur ses jambes.
« Voilà comme ça tu peux plus bouger. »
« Je peux toujours me lever. »
« Ca va pas être possible. »
Il replia ses bras autour de sa taille l’attirant contre lui.
« Maintenant repose toi. »
« D’accord puis que j’ai pas le choix. »
Elle posa sa tête contre son torse s’en servant comme oreiller. Bientôt seul le bruit de sa respiration résonnais dans la pièce. Un médecin entra. Il n’eut pas le temps de parler qu’Asran lui dit de ne pas faire de bruit. Il s’approcha de lui à pas de loups et lui tendit une feuille.
« Qu’est-ce que c’est ?? »
« Des résultats mais pas n’importe lesquelles. Regarder le service. »
« Service gynécologique ??? Quoi Cagalli est enceinte !!!! »

_________________




Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 0:33

Phase 2


Plusieurs mois après la bataille d’ORB, dans le manoir de la famille Athha. Un petit ange se réveillait. Il ne pleura pas comme laissant dormir ses parents exténué par la longue nuit qu’il leurs avait fait subir.
Calme le jour, c’était un véritable démon la nuit.
Dans une autre pièce, Cagalli dormait confortablement installée sur le torse d’Asran.
Le soleil commençais à se faufiler par les espaces libres des rideaux mal fermé. Ils vinrent frapper les yeux de Cagalli qui se réveilla éblouie. Elle posa la main sur son visage pour se rendormir. Mais maintenant qu’elle était réveillée cela ne valait plus la peine. Elle dégagea délicatement de l’étreinte d’Asran, enfila un peignoir et partit dans la chambre de son fils.
Les yeux du petit garçon flottait balayant toute la pièce. A l’approche de sa mère, il agita ses petits bras vers elle.
Elle le prit dans ses bras.
« Tu nous en à encore fait de bel cette nuit. »
Il ria comme si il comprenait ce que venait de dire Cagalli.
Saidou Zala, petit garçon âgé de quelques mois était le plus beau bébé du monde. D’un côtés avec les parents qu’il avait cela ne pouvait pas être autrement.
Cagalli alla s’asseoir près de la fenêtre et commença à nourrir son petit bout affamé.
Asran ne tardait pas à se lever lui aussi. Il rejoint sa petite famille et à peine eut-il passé l’entrebâillement de la porte que toute l’attention de Saidou fut porté sur lui.
Il abandonna sa mère pour rejoindre les bras d’Asran.
A chaque fois c’était pareil. Cagalli commençait à s’habituer à cet amour fou.
Elle se releva et alla prendre sa douche. Quant elle fut prête, Asran jouait toujours avec Saidou.
« Bonne journée tous les deux. »
Elle fit un bisou un Saidou et embrassa tendrement Asran, mais comme à chaque fois elle n’eut pas de retour.
Elle sortit de la maison et soupira. Cette situation commençait à la peser.

Ce n’est que tard le soir qu’elle revint. Toute les lumières étaient éteinte et pas un bruit ne régnait dans l’immense maison.
Elle monta d’un pas lent dans la chambre, passant d’abord vérifier le sommeil de son fils.
Une fois fais, elle enfila une nuisette et se glissa sous les draps au côtés de son beau chevalier rouge.
Elle se retourna une centaine de fois mais il n’y avait rien à faire pas moyen de dormir. Comme a son habitude, si elle ne dormait pas elle devait réveiller quelqu’un.
Elle passa la main sur le torse de son mari le caressant avec douceur et eut une réponse direct qui ne l’enchanta guère.
« Pas maintenant Cagalli, c’est bientôt l’heure de nourrir Saidou. »
Elle sentit son sang bouillir. Littéralement frustré, elle se leva et enfila un peignoir prête à sortir de la chambre.
Asran se releva et demanda innocemment.
« Cagalli tu es fâchés ?? »
Elle lui répondu d’une manière très sarcastique.
« Non je viens de me prendre un vent monumentale mais je ne suis pas fâchée !!! »
« Hum ça va alors… »
Il se recoucha tranquillement.
Sa naïveté l’exaspérait. Il était loin le temps où il aurait fais n’importe quoi pour passer la nuit à ses côtés.
Elle sortit de la pièce en se retenant de claquer la porte et descendit au salon où elle s’installa dans le sofa, les bras croisés au dessus de sa poitrine en râlant. Elle finit par s’endormir dans cette position certes peu inconfortable.
Le lendemain elle se réveilla avec un torticolis abominable jurant sur ce stupide canapé.
Il était encore très tôt mais ne voulant pas voir Asran, elle partit et alla directement au parlement.
Pendant tous ses réunions, elle ne fut absolument pas attentives faisant tournoyer avec énervement son alliance.
Ne voulant pas exploser au parlement, elle le quitta et alla vagabonder dans Onogoro.
L’après-midi passa vite et les premières étoiles apparurent vite.
Au manoir des Athha on sonna à la porte.
Asran alla ouvrir avec Saidou dans les bras. Kira se trouvait sur le porche l’air inquiet.
« Kira qu’est-ce que tu as, il est arrivé quelques choses à Lacus. »
« Euh non tous va bien. »
« Mais pourquoi tu tires une tête pareil alors ?? »
« C’est Cagalli qui m’inquiète… »
« Pourquoi Cagalli va très bien ??? »
« Quoi ??? Va très bien mais t’es aveugles ou quoi ?? C’est pas ce que les Emirs m’ont dit. »
« Ben je vais te dire je comprends pas. »
« Aujourd’hui elle a quitté le parlement sans un mot. Elle avait vraiment l’air de mauvais poil. Et puis elle a beaucoup changé. Elle est vidée d’énergie on dirait une coquille vide. »
« Je vois ça doit être à cause de cette nuit… »
« Quoi cette nuit ??? »
« Ne t’inquiète pas je vais voir ça avec elle quant elle rentrera. »
« Si elle rentre… »
« Dit pas de bêtise c’est sûr elle va rentrer !!! »
« Si j’étais toi je n’en serais pas si sûr. Tu es en train de la perdre Asran ne va pas dire que je ne t’aurais pas prévenu. »
Il quitta la maison ne voulant plus en parler laissant le jeune coordinateur face à lui même.

Vers 6h du matin, Cagalli se décida à rentrer. Elle se dirigea vers la chambre mais une voix l’arrêta.
« Puis-je savoir où tu étais pendant tous ce temps ?? »
Elle gela ne s’attendant pas à ça. Mais elle se décida à aller dans le salon où se trouvait Asran assit dans un fauteuil devant la cheminé où feu crépitait.
« Eh bien je… »
Il se leva pour la rejoindre.
« Alors j’attends une réponse ?? »
« Mais qu’est-ce que ça peut te faire !!! »
« Je suis ton mari j’estime avoir le droit de savoir ou tu passes la nuit. »
« Au parlement comme d’habitude. »
Il lui répondit sur un ton sec.
« Pas la peine de mentir Kira est passé me voir et m’a dit que tu étais partit en début d’après-midi !! »
« Quel cafteur celui- là !! »
« Si tu dois t’en vouloir c’est à toi même. »
« M’en vouloir de quoi ???De la vie que je mène peut-être. »
« Hum je vois… »
« Tu vois qu… »
Il la poussa abruptement contre le mur et força ses lèvres contre les siennes.
Elle repoussa instinctivement.
« Non mais ça va pas !!! »
« Ben quoi c’est ce que tu voulais non !!! »
Cette fois c’en était trop, elle le gifla violemment.
« Idiot !!!Je te déteste !!! »
Elle partit en courant dans son ancienne chambre. Une fois la porte verrouiller, elle s’y adossa et se laissa glisser sur le sol en sanglotant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 0:45

Phase 3


Asran se gara devant un petit immeuble en bordure de plage. Il sortit de sa décapotable et monta les marches quatre à quatre, négligeant l’ascenseur. Il arriva au dernier étages légèrement essoufflé. D’après Kira c’est la qu’elle habitait depuis le divorce.
Il se tenait devant la porte, hésitant à toquer. Après tout cela faisait plus de 7 ansqu’il n’avait plus croiser sa route. Il prit une grande inspiration et frappa trois coups.
Il attendit quelques instants mais la personne qui ouvrit ne lui fit pas du tout plaisir.
C’était un jeune homme à le chevelure de couleur fauve. Il avait les cheveux en bataille et sa chemise légèrement ouverte prêta à confusion.
« Euh oui ?? »
«Non rien.. »
Il fit demi-tour assez blesser et commença à descendre les escaliers à nouveau.
« Et attendez !!! »
« Je ne veux surtout pas vous déranger. »
« mais vous ne nous déranger pas du tout Cagalli-sama est au téléphone. Laisser moi au moins votre nom que je puisse lui dire que vous êtes passer. »
« ce ne sera pas nécessaire au revoir. »
Le jeune homme rentra dans l’appartement. Cagalli le fixa d’un air étonné.
« Qui était-ce ?? »
« Euh je ne sais pas. Il avait des cheveux bleu c’est tout se que je peux te dire. »
« Quoi ????Bleu nuit… »
Son cœur fit un bon.
« Sora attends moi ici je reviens. »
Elle fonça à toute allure et déboula les escaliers sautant pratiquement les paliers. Une fois dans la rue, elle vit la silhouette s’éloigner. Elle lui coura après.
« Asran attends moi. »
Entendant cette voix mélodieuse dont il rêvait depuis des nuits, il se retourna et la regarda courir vers lui.
Décidément, elle n’avait pas changer. Enfin si. Elle était encore plus belle que dans le passé.
Elle arriva à ses côtés et s’abaissa pour reprendre son souffle. Elle releva la tête en lui souriant.
Là, Asran eut un coup de cœur.
« Hum ça faisait longtemps. Que fais-tu là ??? »
« Je voulais juste savoir comment tu allais. Enfin, il n’y a pas que ça. Saidou a besoin d’une présence féminine…et je pensais me remarier…je voulais juste que tu sois au courant… »
Cagalli sentit son cœur se décomposer. Elle resta muette pendant un petit temps.
« Euh Cagalli tu es sûr que tu vas bien ??? »
« Hum oui ça va ne t’inquiète pas. »
Elle esquissa un sourire forcé.
« Je suis contente pour toi, félicitation… »
« hum merci… »
« Bon je vais te laisser je dois aller terminer mon travail… »
« D’accord. Eh bien à la prochaine… »
Elle s’éloigna de lui et une fois de retour dans son appartement, elle s’écroula sur son lit. Sora vint à ses côtés.
« Hum Cagalli qu’est-ce que tu as ?? »
« laisse moi seule Sora s’il te plaît… »
« D’accord si tu veux. On se verra demain… »
« Oui c’est ça à demain… »
Il la laissa seule.
Les prochains jours, Cagalli ne retourna plus à au parlement. La situation à ORB s’enlisa menaçant de provoquer un nouveau conflit.
Elle fut un trouvable. Et un soir d’été, la nouvelle tomba comme un couperet.
Asran et sa fiancée, regardait la télé quant un flash d’information coupa les programmes.
« Aujourd’hui, un nouveau président a été élu au sénat et la chambre pour remplacer provisoirement notre présidente actuelle. »
Le poing du jeune homme se serra sur l’ accoudoir.
« Asran qu’est-ce qui te prends ??? »
« Hum ce n’est rien mon ange ne t’inquiète pas. »
Son regard était inquiet. Il lui sourit et l’embrassa tendrement pour la rassurer.
« Bon je vais aller voir Saidou. Après tout dans deux jours c’est le mariage il faut que je commence les préparations avec lui. »
« Hum d’accord… »
Il se releva et monta dans la chambre de son fils qui jouait tranquillement.
« Hum Saidou. Tu vas venir avec moi on va aller faire les magasins pour te trouver des vêtements pour le mariage. »
« Z’ai pas envie !!! »
« Ben pourquoi ??? »
« Pake je veux pas que tu te maries. »
« Mais enfin… »
« Ze veux pas c’est pas ma maman elle est mézante… »
Il partit encourant, sortant de la propriété à toute allure. Asran essaya de le suivre mais perdit rapidement sa trace.
« Eh merde !!!! »
Il tapa son poing dans un des platanes du parc.
Pendant ce temps, à l’autre extrémité du parc, Saidou se trouvait assit sous un arbre de Sakura. La nuit commençait à tomber et des flocons blancs recouvrirent petit à petit sa chevelure. Il avait peur, il avait peur, des larmes se mirent à rouler le long de ses joues nacrées.
Il entendit des pas s’approcher de lui. Il leva la tête et se retrouva face à une jeune femme. Ses cheveux court d’une couleur noir corbeaux lui retombait parfaitement sur les épaules.
Elle retira son manteau et le déposa sur les épaules du petit garçon.
« Qu’est-ce que tu fais là bonhomme ?? »
Elle le regarda affectueusement s’agenouillant à ses côtés.
« Je zuis perdu… »
« Hum je vais te raccompagner chez toi ne t’inquiète pas. »
« Mon papa il a dit que je ne devais pas suivre les inconnus. »
« Je suis pas vraiment une inconnue. N’ai surtout pas peur je te demande juste de me faire confiance. »
Quelques choses le poussa vers elle, acceptant sa proposition. Il s’avança et se laissa tomber dans ses bras morts de fatigues.
« Hum d’accord je vois que je n’ai pas choix. »
Elle passa un bras sous ses jambes et l’emmena jusqu’à sa moto.
« Bon comment je fais moi maintenant. On va faire avec. »
Elle grimpa sur la moto et installa confortablement Saidou dans le creux qu’elle faisait à son bras.
Elle démarra le moteur et partit à une allure lente vers la résidence.
Elle se gara devant le portail et descendit pour le réveiller.
« Hum ke ki passe ?? »
« Je ne vais pas pouvoir aller plus loin ici il va falloir que tu y ailles tout seul. Mais je vais te dire quelques choses. »
« Ah bon quoi ?? »
« Si ton père va se marier avec la femme qui vit avec lui pour le moment c’est entre autre pour toi. Alors accepte là. Tu n’es pas obligé de la considérer comme ta mère après tout on en a qu’une et même si elle a fait de grosse erreur, cela ne change rien au fait que tu comptes beaucoup pour elle. Compris ??? »
« Moui… »
Il lui fit un bisou sur la joue et avança d’un pas nonchalant vers la grande demeure.
La jeune femme remis son casque et attendit d’être sûr qu’il soit bien arriver pour partire.
Une fois qu’il fut à la porte Asran en sortit. Il semblait mort d’inquiètude.
« Saidou où étais-tu ??? »
« J’étais dans le parc c’est le gentille madame qui m’a ramené. »
Il se tourna vers le portail. Le pilote de la moto lui adressa un signe de la main et partit en trombe.

* Adieux Cagalli *

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 0:54

Partie 2:Le Retour de la Lionne

Phase 1


C’était un dimanche de septembre, le temps avait passé et tout avait changé.
Saidou âgé de maintenant 12 ans vivait en compagnie de son père et de sa belle-mère dont il avait horreur au manoir présidentielle.
Malgré tout ce qui c’était produit à cause du départ de Cagalli, les droits et les fortunes de la famille Athha lui avait été donné en attente de la majorité du jeune prince héritier qui gardait ses droits de successions.
Le peuple attendait beaucoup du jeune homme, espérant qu’il ait les mêmes façons de penser que sa mère.
Mais bon retournons à ce dimanche de septembre.
Saidou arriva dans la cuisine et interpella la femme qui s’y trouvait.
« Belle-maman il est où mon père ?? »
« Arrête de m’appeler comme ça mon poussin. »
« Je suis pas ton poussin. »
« Bon d’accord. »
« Alors il est où ?? »
Ayant un petit sourire narquois il ajouta.
« Bear… »
« Saidou ça suffit !! »
« T’as pas le droit de me gronder t’es pas maman. Et puis d’abord je t’aime pas !!! »
Depuis le remariage de son père, il faisait vivre à Meer Cambpell une vie impossible.
Mais il cachait un secret que même Asran ne connaissait.
N’ayant pas eu de réponse, il alla chercher son père par lui même. Il entra dans son bureau, par chance il s’y trouvait.
« Papa il faut y aller ou on va rater le début de la course. »
« D’accord bonhomme j’arrive… »
Il se leva et alla d’un pas nonchalant.
« Pff je vais encore devoir l’inaugurer …le métier de président n’est vraiment pas de tout repos. »
Ils sortirent de la maison en compagnie de Meer. La voiture avait déjà été préparé il ne restait plus qu’a y monter. »
La limousine noir les menas jusqu’au circuit de course de la ville.
Aujourd’hui ORB accueillait la première épreuve du mondial de cross.
Après le petit spitch d’Asran, ils allèrent s’installer dans les gradins.
« Papa regarde l’écurie de Berlin est là. »
« Je n’ai jamais compris pourquoi tu avais toujours été si fan de l’écurie Kaizer. »
« Oh comme ça… »
« Ils sont bien sûr d’eux pour ne présenter que deux concurrents. »
Son regard se porta surtout sur celui qui portait la combinaison noir et or.
Le départ fut lancer. Tout les participants partirent en trombe.
L’écurie Kaizer prit rapidement l’avantage, leurs deux concurrents roulant côtes à côtes en parfaite symbiose. Mais ils furent rattrapé et la première tomba au cours d’un virage.
Il restait toujours le noir et or. Mais lors d’un saut, un autre concurrent sauta en même temps et la déstabilisa. Le public retint son souffle la chute fut terrible mais le pilote ne souffrait d’aucune blessures. Il jura à cause de se qui venait de se passer.
« Tu vas voir toi !!! »
Elle releva sa moto et la fit redémarrer elle avait prit beaucoup de retard mais elle pouvait le rattraper.
Elle partit à une vitesse décollant à chaque bosses rejoins le premier concurant qui avait eut l’audace de le faire tomber.
La ligne d’arriver était très proche, un coude à coude violent commença. A ce moment personne n’aurait put savoir qui serais le vainqueur.
Il ne restait plus que quelques mètres avant l’arrivée.
Dans les gradins, le public était debout ne détachant pas son regard du circuit.
Enfin, ils passèrent la ligne. Il y eut un grand moment de silence avant que les mégaphones ne se mettent à hurler.
« Et le grand vainqueur de cette course est l’équipe de Berlin, la Kaizer Ecurie avec pour pilote, Riku Zazuna !!!! »
Le vainqueur eut à peine le temps de descendre de sa moto que toute son équipe se jeta sur elle pour la féliciter.
L’autre pilote arriva vers lui et lui donna une étreinte serré.
« Je savais que tu gagnerais. »
Il s’écarta un peu et ôta son casque laissant apparaître une masse de cheveux blonds. Ses yeux rubis fixèrent la personne qui se trouvait devant elle.
« Merci pour cette confiance Saya dommage que tu te sois fais éliminer. »
« Bah pas grave puis qu’on à gagner. Aller viens y a la remise du trophée c’est le craquant président Zala qui le remet. »
Riku se stoppa un instant, elle déglutit espérant que tout se passerais bien.
Elle monta sur le podium suivit des deux autres gagnants. N’ayant pas le temps de réagir, elle se prit des giclés de champagne. Son équipe n’y avait pas été de main morte. A ce moment, elle ne rêvait plus que de se changer.
Asran s’approcha d’elle avec la coupe. Par chance, il ne fit pas attention.
Elle prit la coupe et la leva au ciel avant d’être rejoins par tout les autres.
Plus tard dans l’après-midi alors qu’elle faisait encore le tour des écuries.
« Maman !!!! »
Elle se retourna, un air interrogateur sur le visage.
« Oups désolé…. »
Le petit garçon s’avança vers elle et se jeta pratiquement dans ses bras.
« Mon poussin ont est un peu trop exposé là. »
« M’en fou !!! »
« Bon d’accord… »
Elle le prit à sa hauteur.
« Alors comment ça va mon ange ??? »
« Ca va pas Beer je l’aime pas !!! »
« Un point commun de plus. »
« Tu veux pas revenir ?? »
« J’ai fais trop de mal à ton père tu le sais bien. »
« Mais je pourrais pas venir chez toi de en temps en temps. »
« Je suis jamais chez moi toujours entre deux courses. »
Le mégaphone se remit en route.
« Veuillez rejoindre la scène, le concert va bientôt commencer. »
« Aller viens on va aller voir de quoi il s’agit. »

Quant ils arrivèrent sur le lieu du concert, la musique commença.
« Oh non c’est pas vrai. »
« Oh non pas Bear. »
Il s’agissait d’ « Emotion ». Cagalli soupira. Pourquoi cela devait être elle. Quant enfin le concert fut fini, Asran la rejoignit. Il passa un bras autour de sa taille et se tourna vers le public.
« Peuple d’ORB, mes chères citoyens, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. Meer ma chère épouse est enceinte de 3 mois. »
Saidou devint très pâle visiblement, il n’était pas au courant.
Un journaliste présent dans la salle prit la parole.
« Scott Murton pour le ORB Daily News. J’ai une question à vous posez. Etant le président d’Orb si votre épouse à un enfant alors le jeune prince perd son droit de succession non ?? »
C’est un émir qui répondit.
« Naturellement la constitution est clair c’est le dernier enfant né si il est en âge de régner. »
« Mais pourtant monsieur Zala n’est pas dans la ligné des descendant. »
Une voix sortit de la foule.
« Vous n’allez comme même pas laisser l’enfant de cette grognasse dirigé ORB !!! »

Tout le monde se tourna vers celle qui avait parlé. Même Saidou paraissait étonné.
« Seul l’héritier officielle ayant le sang de l’ancien président peu prendre le droit de succession. »
Meer la regarda horrifiée.
« Mais Asran fait quelques choses. »
Riku s’inclina devant eux.
« Maintenant ce n’était que mon poing de vue. Monsieur le président je vous salue bien bas et me retire. »
Elle tenta de sortir mais des soldats lui bloquèrent le passage.
« Comment osez vous insulter le président de la sorte !!! »
« Dégage de mon chemin toi !! »
« Hors de question une nuit en cellule vous feras le plus grand bien. »
Ils pointèrent tous leurs armes sur elle
« Ouais c´est ça cause toujours. »
Elle passa entre les deux soldats et leurs asséna un coup violent à la nuque.
« Bonne nuit ! »
A la sortie, elle fut rejoins par Risa.
« Waah comment t’as oser !!! »
« Bah ils s’en remettront. Dit tu peux me passer le passe pour l’hôtel, cette odeur de champagne commence à me donner la nausée. »
« Euh oui pas de problème. Au fait je t’ai choisi une petite tenue sympa avec ça tu vas faire un ravage. »
« Donne moi une seule bonne raison de mettre ses vêtements. »
« Disons que tu n’as pas le choix. »
« Hein ??? »
« J’ai planqué tout les autres. »
« Raaah c’est pas vrai !!! »
« Hé si. … »
Les deux jeunes femmes rentrèrent dans leur hôtel. Riku découvrit avec horreur ce qu’elle allait devoir porté. Elle alla prendre une bonne douche puis regarda une nouvelle fois les vêtements. Après tout ce n’était que des morceaux de tissus.
Elle enfila d’abord la jupe assez courte noir. Puis le top d’un rouge vif et termina par mettre le chemisier blanc qu’elle noua au niveau de son ventre. Ayant un peu arrangé la tenus à sa façon, elle se sentit plus à laisse.
Risa pénétra à son tour dans la chambre.
« Tu es magnifique. Eh ben tu vois que tu as bien fais de m’écouter. Je veux changer un petit quelques choses… »
Elle s’avança près d’elle et noua de chaque côtés de ses temps, une mèche de cheveux un ruban rouge de la même couleur que le top.
« Hum Cagalli je sens qu’on va faire un massacre… »
« Hé moi je rentre pas dans tes petits jeux. »
« Aller juste cette fois. »
Elle la prit par le bras et l’emmena dehors où elles grimpèrent dans la voiture qui les mena à la fiesta.
En arrivant, Cagalli fut assez étonnée de découvrir Saidou entrain de se faire draguer…
* Hein draguer ????*
Elle s’approcha du groupe s’adressant principalement au fille qui devait avoir dans les 17ans.
« Hum vous savez qu’ils a à peine douze ans ?? »
« Oui mais il est trop craquant et puis si on se rapproche du fils on pourra se rapprocher du père… »
Elles soupirèrent toute
« Le président Zala est trop craquant !!! »
« Vous avez rien de mieux a faire que de fantasmer sur le président et puis vous êtes trop jeune pour lui! »
« Hum c’est très dommage ça. »
Les laissant à leurs futilités, elle alla au bar. A peine fut elle assises qu’un jeune homme s’approcha d’elle.
« Hum je vous paye un verre ?? »
Elle le reconnut tout de suite mais fit mine de rien.
« Avec plaisir… »
Il commanda les boissons.
« Hum au fait je ne me suis pas présenté je suis Sora. »
« Hum moi c’est Riku.. »
« Je le sais je vous ai vu concourir cette après-midi. Tu était extraordinaire. »
« Ah bon ??Hum merci c’est gentil. »
Elle bu quelques gorgées et se mit à bailler.
« Hum cela ne vas pas ??? »
« Je suis un peu fati… »
elle ne pu terminer sa phrase car elle s’endormit sur le comptoir. Le jeune homme à ses côtés eux un sourire de victoire. Il la prit et la porta jusqu'à dehors mais au moment ou il se prit un coup de poing en pleine face. Sur le coup il lâcha Riku mais elle fut récupérer par Asran.
« Tu recommences donc ça avec les filles. Dégage espèce d’ordure. SI je te reprends dans se genre de situation je te descend !! »
Il détala comme un lapin sans demander son reste.
« Hum en voilà encore une autre qui est tombé dans le panneau. Bon et je fais quoi moi. »
Il chercha dans les poches de la jeune fille et y trouva le pass de sa chambre d’hôtel.
« Bon ben j’ai plus qu’à la ramener. »
Il l’installa sur le siège de sa voiture et la couvrit de sa veste pour être sûr qu’elle ne prenne pas froid.
Pendant le voyage, quelques choses le troubla énormément. C’est comme si la scène qui était entrain de se passer s’était déjà dérouler.
Mais oui en y réfléchissant cela c’était déjà produit.

Flash Back


Aujourd’hui c’était l’anniversaire de Cagalli, la soirée battait son comble, mais quelques choses faillit la faire basculer.
Asran faisait tranquillement danser Lacus sous l’œil attentif de Kira tandis que Cagalli prenait une pause au bar.
L’un des nouveaux membres du conseil, Sora Nigazawa vint discuter avec elle. Sauf que par la suite, il déposa un puissant somnifère dans sa boisson se qui l’a rendit somnolente, il prétexta en sortant qu’elle avait besoin d’air. Après tout qui n’aurait pas cru un Emir d’ORB.
Par chance, Asran remarqua l’absence de sa fiancée. Il la trouva endormie dans les bras du jeune homme, qui se décomposa à son arrivée.
« Hum vous permettez. »
Sans attendre de réponse, il la prit dans ses bras. Il posa un baiser sur son front en lui caressant doucement la joue.
« Eh princesse on a un coup de barre ?? »
« Hum… »
« Bon j’ai compris on va rentrer dormir… »
Il se tourna vers le jeune homme mais il était déjà partit.
* Ce Sora ne m’inspire pas confiance. Je devrais me monter très prudent avec lui. *

Fin du flash back


Il finit par arriver au fameuse hôtel.
« Eh bien, on ne s’ennuye pas dans le domaine de la course… »
Il y rentra et trouva enfin la chamlbre 116. Il eut un oeu de mal à y entrer avec la jeune fille inconsciente dans les bras, mais la porte fini par s’ouvrir donnant vue sur une suite sublime.
Il y rentra et installa Riku sur le lit.
« Bon je vais pas la laisser comme ça. »
Il ôta sa veste et en sortit son portable. Il composa le numéro de chez lui et attendit qu’on décroche. La voix mélodieuse de son épouse résonna dans le combiné.
« Oui ?? »
« Meer c’est moi désolé je ne rentrerais pas ce soir j’ai un boulot dingue au parlement. »
« Oh Asu tu travailles trop. »
« Je sais mais je n’ai pas beaucoup le choix. Aller je t’aime à demain matin. »
Il alla s’installer sur le second lit espérant pouvoir rattraper son sommeil en retard. Malheureusement, il ne parvint pas trouver le sommeil. Il ouvrit les yeux et fixa le plafond.
Quelques choses le turlupinait. Cette femme qui apparaît soudainement dans le milieu de la course et qui suscite l’admiration de son fils, ressemblait de plus en plus à celle qu’il avait perdu il y a 12 ans de cela.
Après tout pourquoi est-ce que Cagalli et Riku ne pourrais pas être la même personne ??
Il fut stopper dans ses pensées par les mouvements et les cris qu’il entendit à côtés de lui.
Il tourna la tête, Riku était en plein délire. Il se leva d’un bond et posa instinctivement la main sur le front de la jeune femme. Il était brûlant.
Elle ne cessait de se débattre luttant comme contre des ennemis invisibles.
Il tenta vainement de la réveiller et en dernière solution, il la prit dans ses bras.
Elle se débattit encore pendant un long moment et finis par s’apaiser.
« Ouf… »
Il sentit une impression étrange l’envahire. Une impression de bien être et de paix.
Une dernière chose suffit à le convaincre. Entendre son nom sortir de la bouche de celle qui se trouvait dans ses bras.
« Cagalli… »
Il l’a réinstalla sur le lit et s’installa dans un fauteuil en face de celui ci.
Le lendemain matin, les rayons du soleil vinrent frapper les yeux de Riku. Elle s’assit sur le lit et s’étira.
Elle sentit une présence dans la pièce et tourna la tête.
« Hum salut… »
-Mais président que faites vous là ???
« Riku tu ne crois pas qu’il serait temps t’arrêter cette mascarade. Ou devrais-je dire Cagalli Yula Athha. .. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 1:01

Phase 2

Là où tout à commencer, tout finira


Flash back

Cagalli était roulée en boule dans son lit adosser au mur. Les derniers mots qu’Asran avait prononcer avant de quitter la pièce résonnait inlassablement dans son esprit.
Il était différent d’avant. Ce n’était plus la même personne. Le pire c’est que cela était peut être sa faute.
Elle posa le front sur ses genoux laissant couler quelques larmes silencieuse le long de ses joues blanches.
Après plusieurs heures de demi somnolence, elle se décida à sortir prendre l’air.
Dans les rues d’ORB, tout les mondes discutaient de ce qui c’était passé la veille.
Un nouvel héritier n’importe quoi ce n’était que le fils de Meer et d’Asran qui n’était que le régent en attendant la majorité du prince héritier.
Mais bizarrement la vie politique tourmenté d’ORB ne la préoccupait plus.
Pourtant elle se souvenait de la promesse qu’elle s’était fait à la mort de son père mais elle ne s’en sentait pas capable.
Elle n’était parcouru que par le dégoût d’elle même. Elle avait tout lâchée pour une broutille et abandonné son fils, lui il n’y était pour rien, il ne le méritait pas. Elle pourtant, il ne cessait de lui montrer son affection pour elle.
Elle était vraiment une mère plus que pitoyable.
Sans s’en rendre compte, elle avait marché jusqu’au manoir. Elle resta quelques instant devant les grilles. Elle tourna le dos et s’apprêta à partir mais quelques choses lui tomba sur la tête. La balle roula un peu plus loin sur le trottoir. Elle se tourna vivement, trouvant Saidou près des grilles entrain de lui sourire.
« Tu voulais partir sans venir me dire bonjour ?? »
Elle se tourna à nouveau lui renvoyant le ballon de foot qui venait de la percuter. Le petit garçon attrapa la balle au vol restant pourtant perplexe par rapport au comportement de sa mère.
« Mais pourquoi tu me réponds pas… »
Elle résistait de son mieux mais cela était vraiment cruel de devoir ne pas adresser la parole à son propre fils.
« Maman réponds moi !!! »
Il l’implora du regard de lui expliquer. Cagalli partit en courant ne pouvant plus retenir les larmes de couler à nouveaux.

Fin du flash back


Cagalli était appuyé sur la balustrade des gradins du champ de course. Au milieu de celui se trouvait une épaisse forêt que l’on avait préservé . Un arbre retint son attention. Les cerisiers étaient en fleurs. Elle soupira, c’était la fin de l’été donc la fin de son voyage à ORB. Dans moins d’une heure elle allait partir laissant derrière elle pas mal de regret mais aussi quelques bons moment.
Malgré que la visite d’Asran lui fit l’effet d’un poignard dans le cœur, depuis ce jour elle ne cessait d’éprouver cette sensation de froid.
Enfin de compte elle n’était pas si mécontentes de quitter les lieux. Elle s’était rendue compte qu’Asran la faisait suivre pour être sûr qu’elle ne revoit pas Saidou.
En plus de lui demander de faire une des choses les plus horribles, il avait perdu tout confiance en elle.
Risa arriva près d’elle pour lui dire que tout était près et que le départ aurait lieu dans quelques minutes.
Elle regarda longuement l’environnement autour d’elle avant de monter dans la navette qui la ramènerait à Berlin.

Plusieurs mois passèrent. C’était le jour de la veillé de noël comme chaque année, l’orphelinat au vivait toujours Kira et Lacus servait de point de retrouvaille pour tout les anciens soldats ou amis.
Saidou était adossé à l’appuie de fenêtre et soupirais tant qu’il pouvait. Kira vint à ses côtés et lui ébouriffa affectueusement les cheveux.
« Eh ben alors on a un coup de blouse ?? »
-Pff je m’ennuie
« Ben pourquoi tu ne va pas jouer avec Tsuki ?? »
-elle est nul, elle fait que des trucs de filles.
« Ben c’est normal c’est une fille… »
-oui mais bon…
« Au fait j’ai un truc pour toi. »
-ah bon quoi ??
Il était tout exciter avant même de savoir de quoi il s’agissait.
« C’est arrivé avant hier. J’ai préféré attendre pour te le donner. »
-Aller tonton Kira dit moi c’est quoi ??
« Soit un peu patient »
Il lui tendit une lettre.
-Quoi c’est tout ??
« Pff t’es jamais content toi. Tourne là tu vas voir si c’est tout !! »
Il s’exécuta et tourna l’enveloppe. Ses yeux s’élargirent quant il vu le sceau qui y était imposé.
-mais c’est…
« Aller va autre part pour la lire je te couvre. »
Il enfila son manteau et alla dehors. Enfin il allait avoir la réponse qu’il attendait depuis si longtemps.
Une fois dehors, il s’assit sur un banc et décacheta la l’enveloppe d’un geste fébrile. Il éprouvait une certaine angoisse par rapport à se qu’il allait trouvé à l’intérieur.
Il inspira un grand coup avant de prendre la lettre et de la déplier. Il commença à lire.
-Saidou je suis désolé de mettre ce papier entre toi et moi mais c’est la seule solution que j’ai pu trouvé.
Il y a plusieurs mois quant je n’ai pu te répondre, cela était indépendant de ma volonté. Je préférais me trouver à tes côtés en ce moment mais si cela est impossible.
Quoi qu’il advienne je ne veux pas que tu en veuille à ton père. Si il fait tout ça c’est pour ton bien.
Il estime peut être que j’ai une mauvais influence sur toi ??
J’ai appris la situation à ORB. Il paraît qu’Asran hésite à te laisser en tant que successeur ??? Il ne faut pas que tu te laisses faire si tu désires utiliser ton droit alors ceci t’ouvrira toute les portes.

Il fit tomber le pendentif dans sa paume et l’observa.

-il s’agit de la perle d’ORB. Elle se transmet de génération en génération et seul l’hériter à le droit de la porter.
Prouve leurs de quoi tu es capables.
Je serais bientôt de retour à ORB en attendant tu me manques beaucoup. Ne mène pas la vie trop dur à ton père.
Je t’aime mon poussin

Il laissa quelques larmes couler le long de ses joues, elle vinrent s’écraser sur le papier dont l’encre commençait à déteindre.


La voiture d’Asran file sur la route menant à la mer. Epuisé par sa journée de travail il ne rêve que de retrouver son domicile.
Sans s’en rendre compte, il ferma les yeux l’espace d’un instant et qu’en il les rouvrit un camion se trouvait devant lui en plein milieu du carrefour. Il freina pour éviter de le percuter mais une moto sortant d’un autre côtés fais un regard et fonce dangereusement sur le camion mais le pilote fit pencher sa moto qui glissa sous le véhicule avant d’arrêter sa course contre un poteau de signalisation. Asran sauta de sa voiture pour vérifier l ‘état du motard. Il fut soulager quant il le vit se relever en ronchonnant.

Pov d’Asran


J’avançais d’un pas peu sûr vers celui que je venais de renverser. Bizarrement un sentiment connu m’envahit.
Lorsque le pilote ôta son casque laissant ses mèches blondes flottés au vent je n’eu plus aucun doute.
Je voulu m’excuser mais elle ne m’en laissa pas le temps me saisissant par le col.
« Vous êtes complètement malade !!!!Ca va pas de tourner comme ça !!! »
Elle me fixa avec un regard apeuré.
« Asran ?!!! »
Elle me lâcha et recula vivement me tournant le dos. Je la voyais marmonner des mots que je n’arrivais pas à comprendre mais je me doutais un peu de quoi il devait s’agir.
Je parvins enfin à lâcher un petit « salut ».
Elle se tournait vers moi me lançant un regard plein de haine.
« Salut ?!!!Salut ?!!! C’est tout ce que tu trouves à dire !!!!Espèce d’ordure !!! »
Ne pouvant plus se retenir, elle me collait son point en pleine face.
« Aieuh »
« Et ça c’est rien par rapport à ce que je rêve de te faire subir !!! »
Je me relevais en massant ma joue endolorie. Eh ben elle avait toujours une bonne droite.
« Cagalli laisse moi t’expliquer !!! »
« Il n’y a rien à expliquer. J’ai fais ce que je t’avais promis, je ne suis plus entré en contact avec lui alors lâche moi !!! »
Elle se dirigea vers la moto et l’examina avant de lui donner un coup de pied rageur.
« C’est pas vrai pas moyen de rouler !!!!Merde et comment je vais maintenant… »
Elle passa la main dans ses cheveux les replaçant arrière.
« Bon y a plus que le stop… »
Je m’éclairci la voix histoire de lui rappeler ma présence.
« Hum tu sais je peux te ramener… »
Bien que pour cela elle dû mettre sa fierté de côtés elle acquisses et grimpe dans ma décapotable.
Je roulais à une allure rapide jusqu’à la maison. Elle me lança un regard interrogatif.
« Tout est fermé à cette heure ci et puis je te signale que le manoir t’appartiens. »
« Je sais mais ça me gêne et puis je croyais que tu ne voulais plus que je revois Saidou et tu as pensé à Meer ?? »
« Ils ne sont pas là…. »
Elle soupira là elle n’avait plus rien pour riposter. Pendant le voyage, je en la fixant quelques instant je remarquais qu’elle dormait profondément la tête posée sur la vitre que j’avais relevé à cause de la pluie.
Je retournais mon attention à la route histoire de ne pas provoquer un nouvel accident.

POV normal


Une fois arrivé dans la propriété, Asran se gara devant l’entrée du garage. Il sortit de la voiture et alla du côtés de la portière.
Il ouvrit doucement la portière pour ne pas la réveiller et la prit dans ses bras. Elle grogna légèrement mais trouva rapidement une position plus confortable en posant sa tête sur le torse d’Asran.
Il marcha jusqu’à la porte et rencontra quelques problèmes pour l’ouvrir. Après quelques minutes, il parvint à mettre la clé dans la serrure et à rentrer cher lui.
Il monta dans la chambre et déposa Cagalli sur le lit la recouvrant pour ne pas qu’elle attrape froid.
Il la regarda un long moment, son cœur battant comme la première fois qu’il l’avait vu.
Bien qu’il avait tous fait pour l’oublier, il n’en était pas capable.
D’une main hésitante, il frôla doucement son visage écartant les quelques mèches rebelles qui se trouvait devant ses yeux.
Il avança un peu pour s’allonger à ses côtés. Il dessina les formes de son corps attendant son réveil, ce qui ne tarda pas à arriver. Ses yeux ambrées le fixèrent. On pouvait y lire un mélange de somnolence et une légère pointe d’énervement.
« Euh tu te crois où là ?!! »
Sans crier gare, il poussa ses lèvres contre le sienne. L’espace d’un instant, leurs langues se combattirent.
Mais rapidement, Cagalli cassa leurs baisers assez essoufflé. Elle le regarda ne comprenant pas ce qui venait de se passer. Elle se leva et le fixa d’un air apeuré.
« Mais à quoi tu joues ?!! »
« Cagalli je… »
« Non je ne veux pas t’écouter…tu m’as traité pour rien, tu m’as complètement laissé tomber et après tu as fait en sorte que cela se retourne contre moi !!!! Mais je…j’ai continuer malgré tout à t’aimer et quant enfin j’ai pu me remettre debout et essayer de t’oublier tu réapparais et tu voudrais que je te tombe dans les bras !!! »
-Je non….enfin si…Cagalli je suis toujours fou de toi !!!
« Ca il fallait y penser avant imbécile !!! »
Il saisit fermement son poignet et la fit tomber sur le lit. Ne lui laissant pas le temps de réagir, il passa sur elle et l’embrassa langoureusement.
Ensuite, il descendit lentement sur son cou le couvrant baisers.
« Asran arrête ça !!! »
Il remonta jusqu’à son visage et la fixa.
-Dit le moi en face si tu veux que j’arrête…
Son regard ne cessait de fuir, en vérité, elle était totalement incapable de le faire. Elle passa ses bras autour de son cou et l’embrassa avec tendresse….

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 1:03

Phase 2 Suite


Les membres tout endolories, je rabattais la couverture sur ma princesse qui dormait coller à mon flanc. Enfin c’est ce que je croyais. Je déposais délicatement un baiser sur son front et lui murmura :
-Cagalli je t’ai…
Je fus arrêter car elle posa son index sur mes lèvres. Je voulus continuer mais elle parla d’une voix basse.
« Ne dis pas ça où alors je serais incapable de te laisser retourner dans ses bras…Je veux que tu considères cette nuit comme nos adieux… »
-Non Cagalli ne me demande pas une telle chose cela mes impossible !!
« Tous ce que j’ai fais pendant toute ces années c’est de te rendre malheureux. Tandis que Meer a réussi à te redonner le sourire…et puis je ne veux pas priver un enfant de son père… »
-Mais et Saidou tu y a penser ?!!!
« Laisse moi le voir quant il le faudra… »
-Et moi alors je ne serais plus vivre sans toi !!!
« Tu l’as fais pendant plus de douze ans… »
-Mais je…
Elle prit ma tête dans ses mains et m’embrassa tendrement.
« Ne discute plus Zala !!! »
Elle se retira de mon étreinte et s’enroula dans le drap.
-Hé où tu vas ?!!!
« Enfiler quelques choses… »
Elle enfila ses sous-vêtements ainsi que mon t-shirt.
-Hum je ne pourrais donc plus admirer ton corps nu…dommage…
* Bon sang pourquoi est-elle si sexy *
Elle me sortit de mes pensées en me lançant mon caleçon en pleine figure.
-pourquoi tu te rhabilles après tout, il n’y a personne…
« Tu es président de l’oublie pas un soldat peut entrer n’importe quant… »
Je mis mon caleçon m’accoudant ensuite pour la regarder.
-On s’en fou reviens te coucher…
« Pff t’es toujours aussi impatient… »
Elle revint à mes côtés et s’allongea se lovant doucement contre mon flanc. Je me sentais si bien à ses côtés. Un sourire effleura mes lèvres.

Au petit matin, un petit bonhomme bien connu pénétra dans la chambre. Il s’arrêta devant le lit visiblement choqué. C’était bien la dernière chose à laquelle il s’attendait.
« Maman ?!!!! »
Cagalli ouvrit un œil encore endormi et le fixa sans trop comprendre jusqu’au moment où elle se souvint d’un détail assez important.
Elle était séparé d’Asran et là c’ était son fils Saidou qui se trouvait devant elle. Elle se releva vivement.
« Saidou mais… »
Il plaqua la main sur sa bouche.
« Chut tu vas te faire repérer… faut pas que Bear se rende compte … »
Asran ouvrit les yeux à son tour.
-Saidou vous êtes déjà rentrer…
« Papou il est midi passer je te signale. »
Il regarda sa montre.
-merde j’avais pas vu l’heure…
Il se leva et enfila son pantalon. Il chercha son t-shirt mais ce souvint qu’il était sur Cagalli.
-tanpis…
Il embrassa amoureusement son front et descendit les escaliers en courant pour aller accueillir son épouse.
« Maman il faut que tu partes vite … »
« Je sais mon ange je me dépêche… »
Elle enfila son jeans et son pull récupérant son blouson, elle alla vers la fenêtre. Saidou attrapa sa main pour l’arrêter.
« Tu me promet que tu viendras me voir… »
« Promis je ne tarderais pas à faire acte de présence… »
Elle ouvrit la fenêtre et enjamba la balustrade.
« Fais attention à toi !! »
« Ce serait pas à moi de dire ça plutôt…oh j’oubliais le petit prince devient grand… »
Elle ébouriffa doucement ses cheveux avant de disparaître.

Après une longue semaine passé sans elle, un manque commençait à se faire sentir. Je brûlais d’envie de là voir. D’un autre côtés je ne pouvais pas laisser Meer seule, la date de l’accouchement avançant de plus en plus elle commençait à éprouver certaine angoisse.
Mais elle n’était pas la seule. Saidou dormait de plus en plus mal et éprouvait de plus en plus la peur des ténèbres. Je restais allongé dans le lit, mon épouse à mes côtés, regardant fixement la lune.
Je restais au aguets, guettant le moindre bruit suspect. La porte s’ouvrit à la volée et Saidou entra dans la pièce complètement paniqué. Il sauta dans le lit et vint se coller à moi en tremblant.
« Eh ben mon poussin qu’est-ce qui se passe ?? »
Je n’eu même pas le droit à une réponse, il était beaucoup trop paniqué. Je n’avais aucune idée de ce qu’il avait, mais quelques choses avaient dû se passer.
Meer se réveilla en ronchonnant, elle semblait en avoir marre de toute ces interruptions de sommeil.. Elle me reprochait de ne pas le renvoyer dans son lit immédiatement prétextant qu’il aurait peur toute sa vie, si je n’arrêtais pas de le chouchouter. Mais je ne pouvait comme même pas le laisser dans cet état. Cette nuit là encore, il dormit à nos côtés.
Il est vrai que depuis le départ de sa mère je l’avais peut être trop surprotéger. Je crois que je ne voulait pas reproduire le même schéma que mon père. J’avais peur de devenir comme lui. Et puis assumer le rôle de père et de mère n’était pas facile. Surtout qu’il refusait d’accepter Meer dans la famille. Mais il fallait dire aussi que Meer n’aidait pas toujours pour le contact. Je ne pouvais comme même pas lui en vouloir. SI elle refusait de considérer Saidou comme son fils.
J’appréhendais un peu ce qui allait se passer à la naissance du bébé. Je soupçonnais fortement Meer de vouloir envoyer Saidou en pension. Mais cela je le refusais catégoriquement, la seule personne à qui j’accepterais de confier mon fils c’était Cagalli, même si cela aurait encore compliquer les choses avec mon épouse.
Après une longue semaine passé sans elle, un manque commençait à se faire sentir. Je brûlais d’envie de là voir. D’un autre côtés je ne pouvais pas laisser Meer seule, la date de l’accouchement avançant de plus en plus elle commençait à éprouver certaine angoisse.
Mais elle n’était pas la seule. Saidou dormait de plus en plus mal et éprouvait de plus en plus la peur des ténèbres. Je restais allongé dans le lit, mon épouse à mes côtés, regardant fixement la lune.
Je restais au aguets, guettant le moindre bruit suspect. La porte s’ouvrit à la volée et Saidou entra dans la pièce complètement paniqué. Il sauta dans le lit et vint se coller à moi en tremblant.
« Eh ben mon poussin qu’est-ce qui se passe ?? »
Je n’eu même pas le droit à une réponse, il était beaucoup trop paniqué. Je n’avais aucune idée de ce qu’il avait, mais quelques choses avaient dû se passer.
Meer se réveilla en ronchonnant, elle semblait en avoir marre de toute ces interruptions de sommeil.. Elle me reprochait de ne pas le renvoyer dans son lit immédiatement prétextant qu’il aurait peur toute sa vie, si je n’arrêtais pas de le chouchouter. Mais je ne pouvait comme même pas le laisser dans cet état. Cette nuit là encore, il dormit à nos côtés.
Il est vrai que depuis le départ de sa mère je l’avais peut être trop surprotéger. Je crois que je ne voulait pas reproduire le même schéma que mon père. J’avais peur de devenir comme lui. Et puis assumer le rôle de père et de mère n’était pas facile. Surtout qu’il refusait d’accepter Meer dans la famille. Mais il fallait dire aussi que Meer n’aidait pas toujours pour le contact. Je ne pouvais comme même pas lui en vouloir. SI elle refusait de considérer Saidou comme son fils.
J’appréhendais un peu ce qui allait se passer à la naissance du bébé. Je soupçonnais fortement Meer de vouloir envoyer Saidou en pension. Mais cela je le refusais catégoriquement, la seule personne à qui j’accepterais de confier mon fils c’était Cagalli, même si cela aurait encore compliquer les choses avec mon épouse

C’était une fin de journée magnifique. Mais ce jour radieux fut brisé par les tirs des mobile suit ennemi envoyé par l’Alliance Terrienne pour détruire ORB.
Je n’avais été qu’un imbécile en m’alliant avec ZAFT j’étais devenu un ennemi de l’Alliance. Cagalli avait raison encore une fois, et encore une fois j’avais fais l’erreur de ne pas l’écouter alors que je n’y connaissais rien à la politique.
Alors que je donnais mais ordre au soldat pour le déploiement des unités, je la vu traversé Morgenrute au pas de cours e. Mais où allait-elle ???Soudain la réponse me vint. Par là, c’était le hangar où se trouvait l’Akatsuki !!!!Une vague de panique s’empara de moi. Non pas elle, la guerre ne pouvait pas me la prendre elle !!!
Abandonnant mes fonctions, je courais à sa poursuite heureusement, elle n’avait pas eu le temps de taper le code d’identification.
J’attrapais son poignet voulant l’en empêcher mais elle se débattit.
« Asran laisse moi je dois y aller !!!J’ai abandonné ORB une première fois je ne veux pas refaire la même erreur !!!! »
-non Cagalli s’il te plaît n’y vas pas j’ai trop peur de te perdre !!!
« Et moi tu crois que je n’avais pas peur de te perdre quant tu allais au combat ?!!!L’angoisse que je ressentais tu ne pouvais pas la comprendre !!! »
-ce n’est pas une raison…
Une voix vint de derrière attirant mon attention.
«Asran… »
-Meer…
Je me retournais sans comprendre la raison de sa présence ici.
-Mais tu devrais être à l’abri avec Saidou !!!
« Asran je viens de perdre les eaux…
-Hein !!!
Derrière moi, j’entendais les ricanements de Cagalli je savais ce qu’elle devait pensée, celle là toujours à ce faire remarquer. Je voudrais pouffer de rire avec elle mais cela serait mal vu.
« Asran mais fais quelques choses bon sang !!! »
-Euh oui oui j’arrive…
Je me précipite vers elle mais me retourne. Si je laisse Cagalli seule elle va aller se battre.
Mais il est trop tard, elle m’adresse un sourire victorieux.
« A+ Asran…Meer je ne te souhaite surtout pas bonne chance tu vas souffrir ma grande !!! »
Je ne le savais pas encore mais cette image d’elle montant dans son ms serait la dernière qui me serait offerte d’elle.
Car oui Cagalli fut tuée pendant cette bataille….

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 1:04

Epilogue : Partie 1:La Revanche de l'Akatsuki et Partie 2: Le Retour de la Lionne


Je mis longtemps à comprendre que cette explosion, au large des côtés d’ORB, signifiait ma mort. Mais comment étais-ce possible ??L’Akatsuki, mon ms, dans lesquels je me trouvais -il y a quelques minutes à peines avait éclaté en mille morceaux.
Pendant de longues minutes, des particules dorées inondèrent le champs de bataille telle une pluie de pétale de cerisier lors de leurs fleuraison.
L’explosion attira l’attention de tous les combattants. Personne ne savait de quel camp était ce Ms. C’était comme si je n’avais jamais existé pour eux, ce qui était peut-être vrai en fait.
Bizarrement cela marqua les deux opposants qui stoppèrent le combat. On dirait que pour une fois j’avais fais quelques choses de bien.
Une auto-destruction voilà à cause de quoi j’avais disparu. C’est seulement maintenant que je me rendais compte que j’avais fais une énorme erreur, on y échappe pas à ce genre de truc. Mais alors…cela veux dire que je suis décédée !!!!!
Mais non c’est pas possible je suis trop jeune pour ça !!! Je…et puis Saidou je ne veux pas le laisser, il a suffisamment souffert comme ça !!!
Une main apaisante se pose sur mon épaule. Je sursaute et moi qui me croyais seule mais cette fois c’est certain ce n’est pas un mauvais rêve cela est bien réel. J’hésite à me retourner, de peur de voir ce qu’il y a derrière moi.
« N’ai crainte Cagalli je suis là… »
Cette voix, je pourrais la reconnaître entre mille.
-Papa…
« Oui mon ange c’est bien moi, je suis d’un côtés heureux de te revoir mais d’un autre te savoir morte me chagrine… »
Je me mes à sangloter.
-Papa pardonne moi, par ma faute ORB n’est plus que ruine et désolation…
« Non je suis fier de toi ma fille, tu ne pouvais pas lutter contre une force aussi grande et pourtant tu as essayé… »
Je me jette dans ses bras, les larmes coulant toujours à flot sur mes joues.
« Chut calme-toi tous va bien se passer désormais…mais il te reste des épreuves très difficiles à passé…suis moi il faut que je te montre certaines choses… »
-D’accord…
Il prit ma main et m’emmena en flottant vers Morgenrute. C’était assez bizarre mais une sensation de liberté s’empara de moi.
-Dit papa…
« Hum ??? »
-Tu crois que je pourrais avoir d’autres vêtements plus enfin moins féminins quoi…
« Mais pourquoi ça ? Cette robe te va à ravir… »
-Mais euh…
« Non pas de caprice on s’occupera de ça plus tard…nous avons tout le temps devant nous… »
Ils disparurent soudain pour apparaître juste dans Morgenrute où l’Akatsuki avait décoller il y a plusieurs heures de cela.
Là bas, les mécaniciens qui y étaient affecté semblaient assez chamboulé.
« Tu vois même si tu les lâché pendant le voyage, ils n’ont pas pris ça pour une trahison car il savait que tu avais tes raisons et que tu finirais pas revenir tôt ou tard… »
-Quoi tu veux dire qu’ils n’ont jamais perdu confiance en moi…
« Quoi que tu aies fait, ils t’auraient soutenu… Mais trêve de bavardage nous devons aller ailleurs… »
-A bon où ça ???
« A l’hôpital partit… »
Sans qu’elle ne puisse réagir, ils disparurent à nouveau pour réapparaître dans la chambre de…
-Meer ????Mais pourquoi tu m’emmènes la voir elle s’en fou de moi de toute façon…
« Ce n’est pas elle qui compte allons dans le couloirs…. »
Ils traversèrent le mur et se trouvèrent nez à nez avec Asran. Un soldat venait de l’informer de la situation.
« Ca…Cagalli s’est fait abattre !!!Non c’est pas possible ça peut pas être vrai !!!Avez-vous balayer toute la zone au radar !!! »
« Calmez-vous président je sais que c’est une épreuve difficile mais vous devez garder la tête froide. »
« Quoi !!! »
Il le saisit par le col.
« Vous voudriez que je garde la tête froide alors que la femme que j’aime est morte… »
Il le jeta sur le sol avant d’envoyer son poing dans le mur.
« Non Cagalli pourquoi tu m’as fais ça !!!!Pourquoi tu m’as laissé tombé… »
Cagalli eut un pincement au cœur elle n’avait pas imaginer que cela lui ferait un tel effet…
« Je préfère que tu ne vois pas la suite ce sera trop dur… »
Il enveloppa ses épaules d’un bras réconfortant et l’emmena de nouveau dans la cité des anges.
« Je connais quelques personnes qui rêvent de te rencontrer… »
-Ah bon ???
«Tu ne peux même pas imaginer depuis le temps qu’ils t’observent d’ici… »
Après quelques minutes, ils se posèrent dans un immense parc plein d’arbre et de plantes toutes plus belles les une que les autres. »
Ils s’avancèrent vers une table où se trouvaient assis un groupe de personne. A leurs arrivés, ils se précipitèrent vers la pauvre Cagalli qui ne comprenait pas qui était tous ces gens.
Elle se serra légèrement contre son père cherchant un appuie.
Il sourit largement avant de prendre la parole.
« Cagalli voici tous d’abord Lénore Zala, c’est la mère d’Asran… »
En voyant la jeune femme avancée vers elle, elle reconnu les traits de son aimé, elle comprenait désormais d’où il tenait sa beauté.
« Cagalli si vous saviez combien je voulais vous rencontrer… »
Elle la prit dans ses bras, là serrant contre elle à la grande surprise de Cagalli.
-Mais je…
« je tiens à m’excuser pour le comportement que mon fils à eu avec vous il n’est visiblement pas doué avec les femmes… »
Lorsque qu’elle me lâchait, je pu voir qu’il y avait deux autres personnes assis à la table. Je ne savais pour quelle raison mais leurs visages m’étaient familier.
La femme se leva et s’avança vers moi. Mon père prit à nouveau la parole.
« Maintenant j’aimerais te présenter ses deux personnes…cela fait déjà un bout de temps qu’ils t’observent… »
-Mais qui est-ce ???
« Voici Via et Ullen Hibiki…ce sont tes parents biologiques… »
« Tu es devenu encore plus belle que je l’avais imaginé Cagalli….j’ai été plus que comblé en voyant ton parcours… »
-Je…
Cela était beaucoup trop en un coup pour moi. Ma mort et puis la rencontre de Lénore ainsi que de celle de mes parents…
Complètement à bout de nerf je pris la fuite…mais pourquoi j’avais du mourir si vite !!!!Pourquoi j’avais été incapable de comprendre les sentiments d’Asran à mon égard !!!J’avais tous gâché, à chaque fois tout était de ma faute !!!
Après de longue minute de course dans ce milieu inconnu, je m’arrêtais près d’une fontaine…le clapotis de l’eau apaisa peu à peu mon esprit.
Des bruits de pas se firent entendre derrière moi, j’essuyais rapidement les quelques larmes qui cascadaient sur mes joues et me retournais.
C’était un homme de taille moyenne. Il avait de long cheveux blonds et des yeux d’un bleu aussi pur que le saphir.
Il me toisa quelques instants du regard avant de me tendre la main pour m’aider à me relever. Hésitante, j’acceptais son aide et me relevais.
Une fois que je suis debout il se présenta.
« Je me nomme Gabriel…toi tu es Cagalli je ne me trompe pas ??? »
-Hum oui c’est bien ça…
« Je suppose que tu as envie de rentrer sur Terre… »
-Oui bien sûr j’en meurs d’envie…
Il étouffa un léger sourire en entendant mon mauvais jeu de mot mais continua.
« Je peux peut être faire quelques choses pour toi… »
-Quoi c’est vrai ???
« Oui…tu n’as pas encore ta place ici…tu ne devais nous rejoindre que dans une vingtaine d’année suite à un accident de navette mais tu t’es sacrifié pour faire stopper cette guerre stupide que ce mène les humains…c’est pour ça que j’ai le pouvoir de te renvoyer là bas en tant qu’Archange…mais il te faudra attendre 6 ans pour cela et il y aura une petite condition… »
-Ah bon laquelle ???
« Tu ne pourras pas changer le cour que le temps à prit… »
-Mais qu’est-ce que vous voulez dire par ne pas le changer ???
« Quoi qu’il arrive tu ne devras pas révéler à Asran les sentiments que tu éprouves pour lui et c’est la même chose pour lui…si tu ne respectes pas cela tu deviendras alors un Archange déchu et ta place sera désormais enfers… »
-Mais c’est ignoble !!!
« C’est à toi de décider…veux-tu les revoirs ??? »
-Oui bien sûr !!!
« Alors nous nous reverrons dans 6 ans… »
Et Gabriel disparu comme il était venu.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Cagalli Yula Athha
Admin Principale
Admin Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2511
Age : 26
Localisation : Au fin fond des enfers entrain de préparer ma vengeance
Mecha : ZGMF-X629 KERBEROS GUNDAM
Grade : Aucun
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   Mer 8 Aoû - 1:06

Partie 3: Quant un ange descend sur terre


Phase 1


Six ans avaient donc passé. Heureusement, au paradis, le temps passait beaucoup plus vite que sur Terre.
Le jour J se montra enfin et j’attendais patiemment l’arrivée de Gabriel à l’endroit même où je l’avais rencontré la première fois.
J’étais assez tendue mais en même tellement contente de revoir la Terre mais surtout Saidou ainsi qu’Asran.
Gabriel apparut devant moi.
« parfait tu es à l’heure…alors es-tu prête à y retourner ??? »
-Bien sûr je n’attends que ça !!!
« Avant de te renvoyer là bas j’ai une chose à t’expliquer… »
Il passa la main dans son dos et prit une grande plume blanche de ses ailes qu’il tendit par la suite à Cagalli.
« Je te donne ceci ne la perd surtout pas… »
-Mais pourquoi me donnez ça…
« Eh bien tu pourras rester un an sur Terre…du moins si tu ne réussis pas la mission que je vais te donner… »
-Une mission ???
« Pour que tu puisses rester dans le monde Mortelle, il faudra qu’au moins une personne te crois si tu lui affirme que c’est une plume d’ange. Mais il ne doit pas te dire ça pour te faire plaisir, il faut qu’il ait vraiment confiance en toi… »
-Mais c’est du délire personne ne me croira…
« Si justement il y en aura une qui aura suffisamment confiance en toi que pour te croire… »
-Euh si vous le dites…
Je pris la plume et la rangeait précieusement dans la poche intérieure de ma veste.
Gabriel claqua du doigt et je me mit à disparaître. J’eu à peine le temps de le remercier avant de ne disparaître complètement.

ORB Ere Cosmique année 94

POV Narrateur

Alors que le jour se levait à peine, un jeune homme ouvrit péniblement les yeux. Il s’assit et fixa longuement l’uniforme posé sur la chaise en face de son lit.
* C’est le grand jour….je n’aurais jamais pensé que cela arriverait si vite… *
Il se leva et sortit de la pièce. Il longea le long couloir jusqu’à la salle de bain. Il y entra et ôta ses vêtements les jetant d’un geste las dans le panier à linge. Il passa alors sous la douche. Le contact de l’eau tiède termina de le réveiller.
Sous la pression du jet d’eau, le petit pendentif qu’il portait au cou ballottait contre son torse. Il le saisit le fixa quelques instants.
* Cela fait déjà 6 ans…*
Il repensa à tous ce qui s’était passé 6 ans plutôt. Alors qu’il était plongé dans ses pensées, des coups résonnèrent contre la porte.
« Saidou tu es déjà levé ???Tu avais encore le temps de dormir… »
-A quoi bon j’étais réveillé…
« D’accord je vais préparer le petit déjeuner alors… »
Il sortit de sous la douche et s’enroula dans un essuie avant de s’adosser au radiateur. Des gouttes d’eau perlaient le long de ses cheveux blonds avant de venir s’écraser contre ses épaules.
De nouveaux, des petits coups vinrent retentirent contre la porte.
« Aniki z’arrive pas à ouvrir la porte… »
-J’arrive…
Il enfila un peignoir et ouvrit la porte toisant la petite fille du regard.
-Qu’est-ce que tu fais là ???
« Z’ai envie de venir avec toi… »
-Ben tu seras avec papa…
« Non ze veux avec toi !!! »
Elle couru vers lui et s’accrocha à sa jambe.
-Hé lâche moi je dois me préparer !!!
« Non je ne veux pas… »
-Miyu lâche moi je te dis !!!
Une silhouette masculine apparu dans l’entrebâillement de la porte.
« Miyu laisse ton frère tranquille tu sais bien que c’est un jour important pour lui…. »
« Mais euh… »
« Pas de mais tu resteras avec moi c’est bien aussi ça… »
« Non toi t’es pô marrant… »
« Sympas en tant que père je suis très heureux d’entendre ça… »
Saidou ne put s’empêcher d’éclater de rire à la remarque de son père. En voyant cela, ce dernier sourit.
* Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu rire pourvu que ça dure…*
« Allez mon grand va te préparer pour que l’on puisse déjeuner…après nous devrons aller au parlement pour signer les papiers et puis il y aura le discours officiel…j’espère que tu l’as préparé… »
-Mais bien sûr qu’il est prêt…
Un sourire apparut sur ses lèvres.
« Puis-je savoir pourquoi tu souris comme ça… »
-Euh non rien…
« Tu es sûr ??? »
-C’est juste que…depuis le temps que j’attendais…enfin je vais pouvoir continuer là où maman c’était arrêter…
« Je n’aurais jamais cru que cela serait si important pour toi… »
Saidou serra le poing comment pouvait-il croire ça !!!
-Mais bien sur que cela est important qu’est-ce que tu crois !!! Moi au moins je ne trahirais pas la promesse que je lui ai fait même si ce n’était que des paroles en l’air !!!
« Tais-toi !!! Tu ne sais rien alors ne me juge pas !!! »
-Ouais c’est ça !!!
Il le bouscula avant de sortir de la salle de bain rageusement.
« Saidou revient !!! »
-Lâche moi les baskets !!!
Il entra dans sa chambre et claqua violemment la porte.

Au fil que les heures passaient, la tension ne cessait de monter dans le manoir. Saidou semblait de plus en plus agressif avec son père qui n’en comprenait pas la raison.
Au moment de partir, il le stoppa saisissant rudement son épaule.
« Mais qu’est-ce qui te prends à la fin !!! »
-Fou moi la paix je t’ai rien demandé !!!
« Non justement c’est moi qui te le demande !!! »
-Tu as oublié…
« Quoi j’ai oublié ??Oublié quoi d’abord ??? »
-C’est ce que je pensais !!!
Il se détacha de sa prise et sortit dans l’allée se dirigeant vers la limousine qui était garée devant le manoir.
« Mais attends dit moi ce que j’ai oublié bon sang !!! »
-Arrête de crier il pourrait y avoir des photographes je ne voudrais pas être mal vu par le peuple dès le premier jour…
Il le suivit sans un mot attendant d’être dans la voiture pour parler. Saidou y entra le premier suivit de son père.
Le véhicule démarra prenant la direction du parlement.
« Bon maintenant qu’on n’est hors d’écoute explique moi la raison de ton comportement… »
-Quel comportement ???Je n’ai aucun comportement douteux moi…
« Cesse de jouer à ce petit jeu là…pff si il y a bien une chose que tu as hérité de ta mère c’est bien le caractère. »
-Hé alors moi ça ne me dérange pas du tout !!! C’est déjà mieux que d’être un lâche comme toi !!!
« Voilà que tu recommences avec ça !!!Je ne suis pas un lâche !!! »
- Ah ouais alors explique moi pourquoi tu n’étais pas sur le champs de bataille avec les autres soldats lors de l’attaque !!!
« Saidou je te l’ai déjà expliquer mille fois je devais conduire Meer à l’hôpital elle allait accouchée... »
-Voilà pourquoi à mes yeux tu es un lâche tu as préféré aller t’abriter en ville avec cette bêcheuse au lieu de soutenir ORB !!!
« Je te prierais de ne pas juger sur ce que tu ne sais pas !!!Et puis que je sache c’est elle qui est partie pas moi !!! »
-Encore une excuse…
Asran voulut répliquer une nouvelle fois mais Saidou le coupa immédiatement.
-Tais toi on arrive au parlement !!!
Ils passèrent les immenses grilles qui entouraient le parlement et là, ils furent accueillis par des dizaines de paparazzi.
A peine furent-ils à leurs hauteurs que les flashs se mirent à crépités. Saidou sentit une nœud se former dans son estomac. Une légère impression de stress s’empara de lui. Cette fois, il serait vraiment dirigeant d’ORB, cela impliquait beaucoup de responsabilité.
Il tenta néanmoins de reprendre son calme, il n’allait pas laisser un peu d’anxiété gâché une des plus belles journées de sa vie.
* Aller reprends toi…je dois le faire et je vais le faire… *

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gundam-seed-destiny.virtuaboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Revanche de l'Akatsuki   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Revanche de l'Akatsuki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akatsuki Rising
» Recrutement Akatsuki
» [Antre] Repaire de l'Akatsuki
» Présentation Akatsuki Kain [Validée]
» Test: Qui aurait été votre petit copain à l'akatsuki et qui aurais-été-tu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed : La Théorie du Chaos :: Corbeille :: Zone de Flood :: Fanfiction-
Sauter vers: